Page d'archive 2

Fêtes du XXème anniversaire du jumelage à Hérouville (1)

Après les festivités du XXème anniversaire à Tikhvine en juillet, c’était au tour d’Hérouville de marquer l’évènement en septembre. Ce qui fut fait avec l’inauguration de la rue et de la place de Tikhvine,

placetikhvine.jpg

en présence de M. Léonid KADYCHEV, Ministre-Conseiller à l’Ambassade de Russie

mkadychev1.jpg

accompagné de son épouse, de M. Alexandre LAZAREVITCH, Premier Adjoint (en l’absence de M. Igor FOMINE, retenu au dernier moment par le Congrès de Russie Unie), de M. Rodolphe THOMAS, Maire d’Hérouville, de Mariannick Lefranc, Responsable des Relations Internationales et cheville ouvrière du jumelage,

ml.jpg

de Nadegda Polovneva, Présidente de l’Association Amitié Hérouville,

nadiejda.jpg

accompagnée d’une délégation de l’Association, des 4 Présidents de l’Association Amitié Tikhvine, de membres de l’Association et de nombreuses personnalités.

plaque.jpg

sig2.jpg

groupe.jpg

 

Les activités du centre culturel russe à la librairie Pages Blanches

ca2031668781px470.jpg

Une association à l’origine du centre culturel

C’est l’association Amitié Solidarité Tikhvine qui est à l’origine du développement d’activités culturelles russes à la librairie Page blanche. D’autant qu’elle va fêter le 20 e anniversaire du jumelage entre Hérouville et Tichvine, ville de la région de Leningrad. Son activité consistait jusqu’à présent à mener des échanges multiples entre les habitants des deux villes sur le plan social, éducatif, sportif et culturel ainsi que la participation à des programmes de coopération décentralisée (sur le logement, l’emploi, l’accompagnement associatif par exemple). Une délégation russe arrivera d’ailleurs à Hérouville pour le 20 e anniversaire le 22 septembre.

Reprise des activités

Cela fait longtemps que l’association propose des cours de russe assurés par Olga Goueslard, professeur diplômée d’origine russe. Mais ces cours avaient lieu dans diverses salles polyvalentes de l’agglomération. « La nouveauté, cette année, c’est que les cours auront lieu dans le nouvel espace culturel qui cohabite avec la librairie Pages Blanches connue pour son fond de livres sur la Russie, indique Olga Goueslard. Les cours seront regroupés sur quatre niveaux, des grands débutants aux élèves confirmés. » D’autres activités comme des voyages en Russie, l’accueil de Russes ou la participation à des événements culturels sont également prévus. Oxana Charlot proposera par ailleurs pour la première fois d’enseigner le dessin académique aux adolescents et aux adultes d’après la méthode de l’école des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg.

Jeudi 8 septembre, à 18 h réunion pour les cours de russe avec début des cours le 19.

Lundi 26 septembre, à 17 h, réunion pour les cours de dessin avec début des cours le 3 octobre. Librairie Pages Blanches, 10, place de l’Horloge. Tél. 02 31 44 42 25.

ouest france 3.09.11

Il y a 150 ans, le 19 février 1861, le tsar Alexandre II abolissait le servage en Russie.
 Alexander_II-229x300
A méditer.

De l’URSS de Gorbatchev à la Russie de Poutine

Jeudi soir 13 janvier, nous recevions M. Bruno Baron-Renault venu partager son expérience vécue des évènements qui bouleversèrent les fondements de cet immense pays dans les années 90.

bbr1010593.jpg

Les fonctions, qu’il occupait alors, l’avaient amené à effectuer de fréquents et longs séjours, en particulier à Moscou, où il était en charge d’un master de management international.

Maîtrisant parfaitement la langue russe, entouré de collègues et d’étudiants avec lesquels il pouvait échanger, il a été le témoin privilégié de cette période historique qui a vu l’effondrement du communisme, lequel devait faire place à une certaine démocratisation et parallèlement à l’initiation d’une économie plus libérale.

bbr1010601.jpg

 

M. Baron-Renault a pris le parti, compte tenu d’un auditoire assez éclectique, d’éviter un exposé aride de faits et c’est avec une expression personnelle, vivante, anecdotique, qu’il a su mettre en perspective la genèse de ces  évènements que nous connaissions certes, mais le point de vue d’un témoin français sur les lieux et à ces moments historiques fut extrêmement intéressant.

Après quelques échanges avec l’auditoire, les conversations se sont poursuivies autour d’une galette des rois.  JPM

bbr1010606.jpg

Le 13 janvier, rencontre-débat avec Bruno BARON-RENAULT

A l’occasion du nouvel an russe (orthodoxe), comme nous l’avions évoqué le mois dernier, nous avons le plaisir de vous convier à notre soirée de reprise le jeudi 13 janvier, à 20h30, salle polyvalente de Lebisey, avenue de la 3e Division d’Infanterie Britannique, pour une rencontre-débat :

 « Une expérience de vie en Russie pendant les années de transition de l’Union Soviétique de Mikhaïl Gorbatchev à la Russie de Boris Eltsine et Vladimir Poutine : Bruno BARON-RENAULT, ancien représentant de la Chambre de Commerce de Paris à Moscou ».

brunobaronrenault.jpg

M. Bruno Baron-Renault, aussi à l’origine d’un Master franco-russe de management international, Conseiller auprès de la ville de Provins, continue de visiter assidument la Russie et abordera sans nul doute la période actuelle lors des échanges de vécu et de points de vue que nous espérons nombreux.

Bruno Baron-Renault : A commencé sa carrière professionnelle à la Commission économique de l’ONU pour l’Asie et le Pacifique, avant d’entrer à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, qu’il a notamment représentée à Moscou, tout en dirigeant le Mastère franco-russe de management international, puis à Bruxelles, auprès de l’Union européenne. Professeur visitant dans plusieurs universités de la Fédération de Russie et participant régulièrement à l’évaluation de projets de coopération universitaire financés par l’UE, il représente également l’Académie du Commerce Extérieur de Russie en France.

 

Soirée Russe le samedi 11 décembre

A l’occasion de cette fin d’année et de la fin de l’année croisée France-Russie, nous avons souhaité nous retrouver de manière conviviale autour d’un repas russe le samedi 11 décembre. Le lieu : Ecole Quesnel, le Bourg d’Hérouville.

La partie spectacle sera assurée par l’ensemble Gorenka de Tikhvine.

gorenka16.jpg

Pour nous contacter afin de vous inscrire ou pour toute information complémentaire, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

L’ensemble Gorenka se produira aussi le vendredi 10 lors du marché de Noël de Sannerville vers 20h00 et le dimanche après midi dans le cadre du marché de Noël d’Hérouville, où notre association aura un stand.

gorenka01.jpg

cartes postales de Russie

Les cartes postales de Russie de notre ami Jean-Luc Charlot ne sont plus disponibles en ligne pour l’instant, le site voix-nomades ayant fermé. En attendant de les retrouver sans doute ailleurs, vous pouvez toujours acheter son livre aux éditions Le Manuscrit.

«Город воинской славы»

Le Président Medvedev a décerné le 4 novembre le titre de « Ville de la Gloire Militaire » à la ville de Tikhvine  pour le courage, la force d’âme et l’héroïsme dont ont fait preuve les défenseurs de la cité dans les combats pour la liberté et l’indépendance de la mère patrie. Tver et Vladivostock ont aussi reçu cette décoration, portant à 30 le nombre de villes à porter ce titre.

villegloiremilitaire.jpg

Le dernier voyage de Tanya

Les films russes distribués en France sont rares. Il ne faut donc pas bouder son plaisir quand cela arrive. Ne pas manquer « Le dernier voyage de Tanya » d’Aleksei Fedorchenko en VOST au Café des Images du 3 au 23 novembre.

lederniervoyagedetanyafichefilmimagesfilm.jpg
A la mort de son épouse Tanya, Miron aspire à un dernier voyage avec sa bien-aimée, respectant le rituel des Meria…

« LUMIERE ET OMBRE » : UN SPECTACLE AMBITIEUX POUR UNE COMPAGNIE NOVATRICE

Le spectacle de la troupe de danse contemporaine semi-professionnelle « Dance Art Plus » qui s’est déroulé samedi 11 septembre au théâtre d’Hérouville Saint-Clair a recueilli un franc succès auprès des spectateurs présents, qui ont pu applaudir chaleureusement ces jeunes danseurs venus de Tikhvine, ville jumelle russe d’Hérouville Saint-Clair.

 Inspiré d’une pièce d’Evgueni Schwartz (1896-1958), ce spectacle, intitulé « Lumière et Ombre », se veut être une fantaisie sur le bien et le mal. L’action se déroule dans une ville imaginaire située « hors du temps ». L’histoire est celle d’une jeune danseuse pleine d’illusions débarquant dans cette ville inconnue et faisant ses premiers pas dans une compagnie de danse où son talent va susciter bien des jalousies…

L’une des originalités de ce récit, à travers les chorégraphies de Natalia Kasparova, Galina Gracheva, Elena Andrianova et Olga Stepanova, est sans nul doute le choix de mettre en scène le collectif de danse lui-même : comme si la compagnie était la reproduction d’un milieu fermé, autarcique et égoïste, incapable d’accueillir l’héroïne et la pureté de ses sentiments.

 Cette troupe vit et se comporte comme un petit État insulaire, avec ses propres règles et sa cour. Avec son roi (le danseur étoile), sa reine (la première danseuse), son prince (le premier danseur), ses favoris (les solistes) et sa cour (les simples danseurs qui gravitent autour).

dsc6231.jpg

 Au-delà de cette trame, l’histoire qui nous est contée est bien celle de nos sociétés occidentales où l’argent, le pouvoir et la jalousie règnent en maîtres et de la difficulté pour des jeunes, quelle que soit leur nationalité et leur époque, de trouver leur place dans ce monde.

 Une autre originalité de ce spectacle réside dans le mélange des arts qui a présidé à sa création : sur des musiques parfois rock, parfois classique et même des chants monastiques russes, les jeunes danseurs, âgés de 12 à 28 ans, ont pratiqué non seulement la danse ou plutôt les danses (contemporaine, music hall ou hip-hop), mais ont également fait des incursions remarquables dans le domaine des arts du cirque (pyramides humaines et un final tout en acrobaties aériennes).

dsc6304.jpg

 Enfin, le spectacle était scandé par des projections vidéos d’une grande qualité (encore un autre art mis à contribution !) : dessins animés, réalisés à la main pour certains, d’autres sur ordinateur ou encore animation image par image de figures en origamis – l’oiseau blanc, symbole du bien, affrontant la masse stupide des oiseaux gris. Projetés durant les changements de costumes, ces intermèdes constituaient à la fois des respirations et des contrepoints et faisaient pleinement partie du spectacle.

 Il est passionnant de constater combien, en l’espace de 10 ou 20 ans (l’âge de notre jumelage), nos partenaires de Tikhvine ont su digérer toute la culture occidentale et passer des danses traditionnelles à la danse la plus contemporaine, mélangeant sans complexe tous les arts. Rappelons-nous qu’il n’y a pas si longtemps, la modernité en matière de danse était incarnée par les Ballets russes*. Ces jeunes artistes de Tikhvine, dirigés par Margarita Povarenkina, prouvent qu’ils sont les dignes héritiers de cette grande tradition.

 Nous avons assisté là à un bien beau spectacle, d’une portée universelle, à travers lequel nos jeunes amis russes ont su nous faire partager avec une belle énergie leur volonté de vaincre les démons et de retrouver la lumière…

 Emmanuelle Domin

dsc6374.jpg

A l’issue du spectacle, Margarita Povarenkina recevait la médaille de la ville.

 *L’expression « Ballets Russes » désigne les spectacles de danse présentés par Serge de Diaghilev à Paris de 1909 à 1929. Ces ballets ont regroupé toutes les formes d’expression artistique, donnant lieu à un « spectacle total ». Pendant vingt ans, le public a été tenu en haleine par le renouvellement constant des thèmes et des styles de ces spectacles

12345...21


Cante Luta |
groupe scout derborence |
afvpaaoi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Faranblog
| Aider les populations des p...
| ASSOCIATION MENEN e.V. D'AL...